URGENTISSIME AV LUNDI 06 JUILLET : Plaidoyer urgent pour sauver la vie de Bruce (2 mails à envoyer) !!

Publié le par P

[BRiiNG..BRUCE..HOME!!]{WE..MiiSS..HiiM}

SOURCE : http://www.dogmagazine.net/archives/3045/eleventh-hour-mercy-plea-to-save-death-row-dog-bruce/
               
Jeudi 2 Juillet 2009 : 

Les amoureux des chiens du monde entier ont réagi avec horreur à la récente actualité au sujet du cas du chien "Bruce" qui finalement va se terminer comme le tribunal a ordonné qu'il soit "détruit" dans quelques jours terminant une bataille exhaustive de 20 mois pour le sauver.

Bruce était un jeune Staffordshire Bull Terrier vivant heureux avec sa famille en Irlande du Nord. Le 19 Septembre 2007 Bruce a été saisi par les fonctionnaires du conseil comme un prétendu "type pitbull" et emmené à l'écart dans un chenil tandis que son propriétaire était emmené devant la justice pour possession interdite d'un type de chien contraire à la loi sur les chiens dangereux (Irlande du Nord) Order 1991. 

Pendant qu'il était incarcéré dans les chenils sa famille a été autorisée à rendre visite à leur chien en Octobre 2007, Bruce a perdu du poids, du tonus musculaire et avit une blessure ouverte sur son museau. Cinq mois plus tard, Bruce a été autorisé à une deuxième visite de sa famille en Mars 2008, ils ont été choqués par ce qu'ils ont trouvé : La blessure sur le museau de Bruce était plus grande, suintante et commençait a être infectée, il avait été amputé de la queue en raison des blessures et de l'infection, il avait des plaies ouvertes, était en sous poids et avait l'air totalement brisé et rejeté, mais en dépit de la douleur dans laquelle il était clair qu'il était, est décrit par les experts comme étant un sympathique chien qui ne pose pas de danger pour le public.


Un procès a été entendu à la Court des Magistrats de Bangor, le 27 août 2008 et le tribunal a déterminé que Bruce était "de type" malgré le témoignage de deux témoins experts en identification qui ont dit qu'il ne l'était pas. L'arrêt a été donné deux semaines plus tard, le 12 Septembre et l'ordre de "détruire" Bruce a dévasté sa famille et ses supporters.

Un recours juridique a été déposé et une brève audience le 12 Novembre 2008 a listé le cas de mention le 12 Janvier 2009.

Une autre audience en Mars 2009 avait prévu de fixer une date pour l'Appel complet. Mais, comme nous le comprenons, à cette audience, le juge a donné un sursis à Bruce, car elle estime que Bruce ne pose pas de danger pour le public. On ne sait pas comment cette décision serait potentiellement révolutionnaire car le juge n'a pas contesté que Bruce était trouvé être un type pit-bull, mais a décidé que comme il ne posait pas de danger pour le public, il pourrait être rendu à son propriétaire dans les conditions qui s'appliquent aux types pit-bull en Angleterre : le propriétaire de Bruce a été d'essayer d'obtenir l'assurance responsabilité civile pour lui comme un type pit-bull en Irlande du Nord. Comme il est illégal d'avoir un "type pit-bull" en Irlande du Nord, aucune compagnie d'assurance n'a été en mesure d'offrir une couverture d'assurance.

Une nouvelle date d'audience a été fixée le 29 Juin 2009 pour décider de la manière dont cette décision pourrait procéder pour Bruce et le juge a ordonné la destruction.

Dans une tentative désespérée pour sauver Bruce, le propriétaire Shannon Brown, des supporters et des voisins ont créé des pétitions, des groupes de réseau en ligne et des vidéos dans le monde entier pour le soutien à "Ramenez Bruce à sa Maison". Bruce reste dans le couloir de la mort canin, enlevé de sa maison familiale, seul et pas au courant de l'appui qu'il a dans le monde pour épargner sa vie.

En dépit d'être débattu à plusieurs reprises, l'Irlande du Nord n'a pas adopté les dispositions la Loi sur les Chiens Dangereux de 1997 (Amendement) permettant aux chiens amicaux jugés illégaux par l'apparence, mais ne posant pas de danger pour le public, d'être autorisés à vivre. En Angleterre, Ecosse et Pays de Galles, un chien jugé de "type pit-bull» par les tribunaux peut être commandé inscrit sur la Liste des chiens Exemptés comme une alternative à la destruction. Si l'amendement avait été accepté en Irlande du Nord, le tribunal aurait pu exercer son pouvoir discrétionnaire comme avec le reste du Royaume-Uni - Bruce serait depuis longtemps dans sa maison maintenant, vivant et bien inscrit sur la Liste des Chiens exemptés.

Si Bruce avait vécu de l'autre coté de la frontière en Irlande du Sud, où les races ne sont pas interdites au niveau national, il n'aurait jamais été saisi et emprisonné du tout. Bruce s'est vu offrir un sauvetage et un refuge sécurisé en Irlande du Sud, où il pourrait légalement vivre le reste de sa vie, cette offre a été transmise par écrit à l'avocat, mais n'a malheureusement pas été acceptée par le tribunal.

Bruce n'a pas actuellement jamais fait un mauvais pas, il est condamné à mort en raison de la façon dont il a l'air et le fait que l'Irlande du Nord a une peine de mort obligatoire à la différence du reste du Royaume-Uni, qui a donné le pouvoir d'appréciation lors de la sentence il y a douze ans.

Bruce et sa famille ont enduré beaucoup d'angoisse mentale et physique et la douleur dues uniquement à une législation draconienne. Son propriétaire est tout simplement un jeune propriétaire de chien qui a dû lutter pendant près de deux ans pour sauver la vie de son chien.

Tout ce qui doit être fait pour laisser un chien amical vivre est de laisser Bruce être autorisé a passer de l'Irlande du Nord en Irlande du Sud et Bruce à de nouveau besoin de votre soutien au cours de sa onzième heure.

Nous demandons aux supporters de prendre contact avec le secrétaire d'État pour l'Irlande du Nord (Shaun Woodward MP) et les ministres en leur demandant d'utiliser la compassion et leur pouvoir de discrétion par l'octroi d'un permis pour Bruce supprimant la peine infligée - la peine de mort obligatoire à condition que Bruce soit déplacé vers le placement de sauvetage qui l'attend en Irlande du Sud. Pour une nation qui prétend être amoureuse des animaux, ce serait le résultat escompté.

Comme le tribunal a ordonné que Bruce soit "détruit" quelqu'un aura à gérer l'injection mortelle. Les vétérinaires ont prêté serment et ont fait la promesse de préserver le bien-être des animaux engagés dans leurs soins. En accord avec cette déclaration sous serment et promesse nous demandons à tous les vétérinaires dans le Royaume-Uni de prendre position et de refuser de tuer Bruce - un animal voulu en pleine santé, qui ne présente aucun danger pour le public et qui a un espace de sauvetage qui l'attend en Irlande du Sud. Le propriétaire légal de Bruce ne donne pas son consentement pour que Bruce soit "détruit".

S'il vous plaît aidez en contactant les autorités compétentes (modèle de lettres disponible ci-dessous) - avec les détails ci-dessous pour ajouter votre soutien pour "SAUVER BRUCE".

ATTENTION 2 LETTRES DIFFERENTES SONT A ENVOYER

LETTRE 1

Plaidoyer urgent pour un permis / intervention pour permettre l'exportation de Bruce en Irlande du Sud

Merci d'envoyer aux adresses mails ci-dessous :

AAN : ps.ministers@ofmdfmni.gov.uk, public.enquiries@homeoffice.gsi.gov.uk

Sujet : Urgent Plea for a Pardon/Intervention to Allow Export of Bruce to Eire

Voici la lettre à envoyer :

______________________________________________
______________________________________________

Honorable Officials, Ladies, Gentlemen :

I am writing to you with regard to a travesty about to occur in Northern Ireland and to beg you to intervene and help save an innocent life.

The life in question belongs to Bruce, a young Staffordshire Bull Terrier who was living happily with his family in Northern Ireland. On September 19th 2007 Bruce was seized by council officials as an alleged “pit bull type” and taken to secluded kennels whilst his owner was taken to court for owning a banned type of dog.

While incarcerated in kennels his family were allowed to visit Bruce in October 2007, Bruce had lost weight, muscle and had a cut to his muzzle. Five months later Bruce was allowed a second visit from his family in March 2008, they were shocked with what they found: The wound on Bruce's muzzle was larger and had become infected, he had to have his tail amputated, had open sores, was underweight and looked totally rejected, yet despite the clear pain he was in, is described by experts as being a friendly dog that poses no danger to the public. In a desperate attempt to save Bruce, owner Shannon Brown, supporters and neighbours have created petitions and videos resulting in worldwide support to “Bring Bruce Home”.

Northern Ireland has not adopted the 1997 Amendment Act as in England, Scotland and Wales, despite being proposed several times, thus meaning any dog deemed to be “pit bull type” cannot be entered onto the Index of Exempted Dogs. If the proposal had been accepted in Northern Ireland, as with the rest of the UK, Bruce would have been home long before now, alive and well registered on the Index of Exempted Dogs. Northern Ireland is however currently considering legislative change but this is not likely to be achieved in time to save Bruce.

If Bruce lived in Southern Ireland where no breeds are nationally banned he would never have been seized at all. Bruce has been offered a place of safety with a reputable rescue in Southern Ireland where he could legally live out the rest of his life, this offer has been conveyed to the solicitor but has sadly not been accepted by the court.

I understand that you have the power to grant a pardon and we beg of you to do all within your power to allow Bruce the chance of life by requesting Bruce is granted safe passage to Southern Ireland and the rescue placement that is waiting there for him. This is all that is needed. I am sure, Mr. Johnson, that you are aware of how emotionally committed good owners are to their pets. Dogs are part of our families as much as children. Please spare Bruce’s owner the further trauma of destroying Bruce so needlessly. Please pardon Bruce and allow a blameless animal the chance of life.

You claim to be a nation of animal lovers, surely now it is time to prove it?

Yours faithfully,

PRENOM, NOM
VILLE, PAYS

______________________________________________
______________________________________________

LETTRE 2

Plaidoyer urgent pour refuser d'administrer l'injection fatale

Merci d'envoyer aux adresses mails ci-dessous :

AAN :
hq@vetireland.ie, info@vetni.co.uk, jo.gibson@vetni.co.uk, admin@rcvs.org.uk, registrar@rcvs.org.uk

Sujet : Urgent Plea to Refuse to Administer Fatal Injection

Voici la lettre à envoyer :

______________________________________________
______________________________________________

Gentlemen, Ladies,

I am writing to you with regard to a travesty about to occur in Northern Ireland and to beg you to intervene and help save an innocent life by urging your members not to participate in the death of a young dog.

The life in question belongs to Bruce, a young Staffordshire Bull Terrier who was living happily with his family in Northern Ireland. On September 19th 2007 Bruce was seized by council officials as an alleged “pit bull type” and taken to secluded kennels whilst his owner was taken to court for owning a banned type of dog.

While incarcerated in kennels his family were allowed to visit Bruce in October 2007, Bruce had lost weight, muscle and had a cut to his muzzle. Five months later Bruce was allowed a second visit from his family in March 2008, they were shocked with what they found: The wound on Bruce's muzzle was larger and had become infected, he had to have his tail amputated, had open sores, was underweight and looked totally rejected, yet despite the clear pain he was in, is described by experts as being a friendly dog that poses no danger to the public. In a desperate attempt to save Bruce, owner Shannon Brown, supporters and neighbours have created petitions and videos resulting in worldwide support to “Bring Bruce Home”.

Northern Ireland has not adopted the 1997 Amendment Act as in England, Scotland and Wales, despite being proposed several times, thus meaning any dog deemed to be “pit bull type” cannot be entered onto the Index of Exempted Dogs. If the proposal had been accepted in Northern Ireland, as with the rest of the UK, Bruce would have been home long before now, alive and well registered on the Index of Exempted Dogs. Northern Ireland is however currently considering legislative change but this is not likely to be achieved in time to save Bruce.

If Bruce lived in Southern Ireland where no breeds are nationally banned he would never have been seized at all. Bruce has been offered a place of safety with a reputable rescue in Southern Ireland where he could legally live out the rest of his life, this offer has been conveyed to the solicitor but has sadly not been accepted by the court.

I understand that you may be requested to adminsister the fatal injection that will kill Bruce and we beg of you to allow Bruce the chance of life by refusing to destroy a happy friendly dog. This is all that is needed. I am sure, as a veterinary professional that you are aware of how emotionally committed good owners are to their pets. Dogs are part of our families as much as children. Please spare Bruce’s owner the further trauma by refusing to destroy Bruce so needlessly and urging your members to do the same. Please save Bruce and allow a blameless animal the chance of life.

You claim to be a nation of animal lovers, surely now it is time to prove it?

Yours faithfully,

PRENOM, NOM
VILLE, PAYS

______________________________________________
______________________________________________

MERCI D'AGIR EN URGENCE, LA DATE DE L'EUTHANASIE DE BRUCE EST FIXEE AU LUNDI 06 JUILLET 2009

SAUVEZ LA VIE DE BRUCE, AGISSEZ, ENVOYEZ CES MAILS !!!!

Publié dans URGENT DATE LIMITEE

Commenter cet article