Courrier à envoyer à IPSEN contre les tests de toxine botulique sur des souris !!

Publié le par P


Missive anti-vivisection

JE TRANSMET :

Bonjour,

Suite au scandale du laboratoire Ipsen qui persiste à utiliser la méthode de la DL50 et tuant ainsi dans d’atroces souffrances quelque 500 souris pour tester chaque lot de toxine botulique (soit de nombreux milliers de souris par an) alors qu’il existe depuis 1999 une méthode qui n’utilise pas d’animaux, nous vous encourageons vivement à écrire en masse à Ipsen pour exprimer votre indignation et votre souhait qu’ils changent rapidement de politique de test de leur produit Botox.

A la fin de ce message, une lettre type et des « objets » vous sont proposés

Vous pouvez également écrire votre propre lettre ; veuillez toujours rester poli(e).

N’hésitez pas à diffuser largement ce message !


A envoyer à :

didier.veron@ipsen.com
david.schilansky@ipsen.com
pierre.kemula@ipsen.com

Objet : 3 propositions de titre pour votre courrier électronique qui devraient passer les filtres anti-spam

Demande de précisions
Demande de renseignements
Pourquoi ?

Lettre type :

____________________________________
____________________________________

Bonjour,

Je viens de prendre connaissance sur des forums spécialisés que pour tester les lots de toxine botulique, Ipsen utilise encore le test odieux et archaïque de la DL50 sur quelque 500 souris par lot de Botox !

Je suis consterné de vérifier ces informations sur votre site et qu’il soit encore possible de nos jours de faire souffrir et de sacrifier des animaux, êtres sensibles, par milliers pour un produit. D’autant plus qu’il existe depuis 1999 une méthode substitutive, sans animaux donc, mise au point par l’Institut National britannique des Standards et des Contrôles Biologiques (NIBSC) pour réaliser les tests de toxicité.

Dans la mesure où Ipsen ne s’intéresse pas à cette méthode non violente et continue de faire souffrir des animaux, il est certain que je n’utiliserai jamais vos produits et que je n’inviterai personne à les utiliser tant que la politique d’Ipsen sera de supplicier des animaux.

Le grand public étant de plus en plus sensible au sort que les entreprises pharmaceutiques réservent aux animaux, soyez certain que cette sinistre nouvelle circule déjà abondamment..


Salutations,

PRENOM NOM
VILLE PAYS


___________________________________
___________________________________

Merci pour les souris

Commenter cet article