Action urgente contre la compagnie maritime française qui exporte du palissandre abattu illégalement à Madagascar !

Publié le par P



Mongabay rapporte que la compagnie maritime Delmas envisage de prendre 200 conteneurs (d'une valeur de 40 M $) de palissandre d'exploitation illégale de forêt tropicale du port de Vohémar à Madagascar le 21 ou le 22 Décembre [1]. Ils ont signalé que quatre compagnies maritimes ont transporté du palissandre de Madagascar cette année. Trois d'entre elles ont accepté de cesser l'expédition de palissandre suite aux critiques de groupes de conservation internationaux, mais la quatrième, Delmas (une filiale belge du géant transport maritime français CMA-CGM) continue d'expédier illégalement des bois précieux en grandes quantités.

Il a été demandé à Delmas par des militants locaux de cesser la complicité du commerce du bois illégal en transportant du palissandre. Delmas a répondu en insistant qu'ils avaient eu l'autorisation du ministre de l'Environnement et des Forêts, bien qu'il ait été démontré avec évidence que les marchandises qu'ils transportent sont d'origine illégale. Une recherche sur leur site web ne révèle aucune information de routage pour le Consistence et le Lea, deux de leurs navires qui ont transporté du palissandre récemment. Bien que les expéditions de bois peuvent changer de mains aux Comores, Maurice ou en Malaisie, le manifeste du fret laisse régulièrement de côté ces arrêts intermédiaires et liste seulement la destination finale de l'expédition en Chine. 

Les bûcherons à Madagascar pillent par jour, jusqu'à 460,000 $ de bois précieux provenant des parcs nationaux dans le nord du pays, et les compagnies maritimes sont une bonne cible pour mettre fin à ces atrocités. La grande majorité des bois précieux qui quitte Madagascar sont à destination de quelques villes dans le sud de la Chine: Hong Kong, Dalian, Shanghai, Ganzhou. Entre 1998 et 2008, les importations chinoises de bois tropicaux ont presque quadruplé, atteignant 45 millions de mètres cubes par an, ce qui en fait de loin le plus gros consommateur mondial de bois tropicaux. Plus de la moitié de ces importations sont pensées pour être importé illégalement. 

En Octobre, "Rainforest Rescue" et "Ecological Internet" ont rapporté que des bûcherons et des marchands d'espèces sauvages continuent de violer la biodiversité de Madagascar, les forêts tropicales riches, y compris les aires protégées. En Mars de cette année la controverse entourant la location de terres agricoles a entraîné un coup d'Etat militaire. Dans le chaos qui s'ensuivit, les gangs armés financés par les commerçants chinois sont entrés dans les Parcs Nationaux de Marojejy et de Masoala à Madagascar, deux sites de renommée mondiale du patrimoine mondial, et ont coupé des palissandres, des ebonies, et d'autres feuillus précieux. Les ONG opérant à Madagascar ont rapporté la continuité du pillage des bois précieux de plusieurs forêts naturelles, y compris ces parcs. Récemment, Global Witness et l'EIE ont lancé un important rapport sur la question [2].

Plus d'information

[1] Couverture médiatique de Mongabay:
De grandes banques internationales, des compagnies de navigation, et les consommateurs jouent un rôle capital dans la crise forestière de Madagascar
http://news.mongabay.com/2009/1215-rowan_madagascar.html

[2] Rapport de Global Witness et de l'EIE:
http://www.globalwitness.org/media_library_detail.php/887/en/field_investigation_into_illegal_logging_in_madaga

Click on the yellow "PETITION" for signing

PETITION

Merci pour nos trésors mondiaux de faune et de flore

Commenter cet article