Les abattoirs

LES ABATTOIRS

 

Quand, la «machine à viande sur patte» est enfin prête pour la consommation, on la conduit au lieu de l'extermination finale : l'abattoir.

Mais avant, les bêtes auront supporté les ventes aux enchères, les chocs, les blessures, les intempéries et l'étouffement dans les wagons ou les camions de transports. Expulsées avec violence des camions ( à coup de pieds, ) elles arrivent à l'abattoir, où elles sont à nouveau harcelées et brutalisées.

Dans un climat de terreur emplifié par les cris de peur, les animaux sont sommairement assommés ou électrocutés. Suspendus à des crochets par une patte, la tête en bas, on leur coupe la gorge. Parfois la saignée doit être pratiquée sans insensibilisation, comme c'est le cas pour rituel kasher ( juifs et musulmans intégristes ) : l'animal doit mourir avec toute sa conscience, au bout de son sang.

 

Ils sont maintenant prêts à être transformés en côtelettes, steaks, rôtis, etc.
Ceux qui travaillent dans les abattoirs, de l'abattage à l'éviscération, doivent accomplir toutes les opérations rapidement et machinalement pour en tuer le plus grand nombre à l'heure. Il n'y a ni temps ni place pour le respect et la compassion !

ATTENTION IMAGES DIFFICILES









QUELQUES STATISTIQUES

  • De par le monde 50 milliards d'animaux meurent chaque année pour la consommation humaine
  • Au Canada, 40 000 animaux à l'heure meurent dans les abattoirs.
  • Le Québec est le deuxième producteur de dindes en importance au Canada, derrière l'Ontario, avec 26,5 millions d'oiseaux.
  • Aux États-Unis, 80% du "boeuf haché" provient de vaches laitières.
  • En Amérique du Nord, chaque année, plus de 3 milliards de poulets sont tués.
  • En Corée, plus de 2 millions de chiens et de chats morts pour la consommation humaine; dans plusieurs pays d'Asie - Philippines, Cambodge, Vietnam - La chair de ces animaux est considérée comme particulièrement bonne au goût si l'animal meurt lentement, en étant battu, brûlé, ou étranglé et même écorchés vivants, ; les chats sont bouillis vivants; la Corée exporte annuellement à l'étranger plus d'un million de peaux de fourrure de chien.
  • En Amazonie, en 1988, une quantité d'arbre représentant une surface de 34 000Km sur 7 millions de Km de forêt tropicale, ont été abattus et brûlés pour créer des pâturages pour le bétail.
  • Le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Nicaragua, le Honduras et le Panama exportent pour plus de 200 000 livres de viande aux États-Unis.
  • Après le lait, le cochon est la plus importante production agricole du Québec .
    Nombre total de cochons tués en 2002 au Québec : 7 millions et ( 20 millions au Canada ).
    40% de la production québécoise est exportée, principalement vers les Etats-Unis et le Japon. Le cochon québécois est vendu dans 36 autres pays.
    En 1995, le cheptel a augmenté de 85%. Il s’agissait de la plus forte augmentation de toutes les productions animales.
  • Une ferme moyenne de 2,000 cochons produit en une semaine 30 tonnes de fumier et encore plus d'urine.
  • À l'échelle mondiale, on utilise plus de 27,000 tonnes d'antibiotiques. Les cochons consomment 60% du volume total, les volailles environ 20%
  • Les céréales requises pour 100 vaches nourriraient 2,000 humains
  • On estime que la moitié de la consommation d'eau potable mondiale est destinée à la production de viande et de produits laitiers. Aux États-Unis 80% de l'eau potable sert à l'élevage des animaux, l'industrie de la viande est une catastrophe écologique pour notre planète.
  • En californie, l'industrie laitière, la plus importante du pays, consomme autant d'eau qu'une ville de 22 millions d'humains.
  • Aux Etats-Unis, 70% des céréales vont aux animaux d'élevage et à l'échelle planétaire, 90% des cultures de soya vont aux bétails, si toute les céréales utilisées pour le bétail américain étaient consommées directement pour les humains elles pourraient nourrir 800 millions d'humains.
  • Un abattoir de volailles utilise 100 millions de gallons d'eau par jour, l'équivalent de la consommation d'une ville de 25,000 habitants.
  • Aux États-Unis, les activités intenses des fermes d'élevages ont généré 4 milliards de tonnes de déchets animaux en 1996 polluant les eaux plus que toutes autres sources industrielles combinées. ( Ministère de l'environnement amérian )
  • Un bovin produit 23 tonnes de déjections par an. Pour chaque kilogramme de boeuf environ 40 kg de fumier sont produits. Les excréments d'animaux engendrent d'énormes quantité d'ammoniac responsable de la sur-fertilisation des cours d'eau. L'élevage des animaux est responsable pour environ 40% des émissions globales de gaz d'ammoniac - dont on prévoit une augmentation d'au moins 60% d'ici 2030 qui sont l'une des causes majeures des pluies acides





Devenez VEGETARIEN, contribuez a faire cesser ce massacre !!!!