Contre l'ouverture de la chasse à la baleine commerciale en Islande !!!

Publié le par P



L'Islande ne renonce pas au massacre d’espèces de baleines menacées. Si les sondages d’opinion et des recherches économiques indépendantes entreprises en Islande depuis 2006 révèlent le peu d’intérêt des habitants pour la viande de baleine, le gouvernement poursuit la chasse à la baleine.
Alors que le premier bateau baleinier de la flotte islandaise a pris la mer il y a peu de temps pour lancer ses harpons sur 150 rorquals communs, une espèce menacée, il est temps de presser le gouvernement islandais de renoncer dès à présent à ce massacre inutile et illégal.

Nous devons tout de suite condamner la chasse à la baleine laquelle demeure d’une cruauté inacceptable. Des études et recherches ont prouvé que les baleines abattues par des harpons explosifs agonisent plus d'une demi-heure avant de mourir. Il n’existe aucune façon de les tuer humainement. Le fait de cibler une espèce menacée soulève également de sérieuses questions de conservation car cette pratique menace les rorquals communs d’extinction.

Robbie Marsland, Directeur d’IFAW Royaume-Uni, le confirme: "à un moment où l'Islande lutte pour reconstruire son économie, il est primordial de ne pas mener d’activités pouvant nuire à sa réputation internationale et à ses intérêts économiques."

"Il n'existe aucun argument valable permettant de justifier la chasse à la baleine, qui plus est en Islande où le marché est moribond. Il serait plus bénéfique pour le gouvernement d’opter pour un arrêt immédiat de la chasse et de se consacrer au développement du marché porteur qu’est celui de l’observation des baleines. Il génère près de 6 millions d’euros par an pour les communautés côtières de l'Islande et représente une alternative humaine, durable et rentable à la chasse à la baleine."

Les quotas actuels de chasse à la baleine, qui étaient alloués pour les cinq prochaines années, ont été définis début 2009 par le Ministre des Pêches et de l’Agriculture sortant, Einar K Gudfinnsson. Ils prévoyaient annuellement jusqu'à 150 rorquals communs (espèce menacée) et 100 petits rorquals. 

Cependant, le nouveau ministre des Pêches Steingrimur J Sigfusson, conscient d’un marché intérieur limité pour les petits rorquals et inexistant pour les rorquals communs, ne maintient qu’une année de chasse de ce plan quinquennal mais double le quota de capture des petits rorquals (200).

Seuls 1,1% des Islandais assurent manger de la viande de baleine au moins une fois par semaine, alors que 82,4% des 16-24 ans n’en mangent jamais (sondage Gallup réalisé en Islande en 2006).

Selon des chiffres publiés par le Ministre des Pêches au Parlement islandais le 9 février 2009 : chaque rorqual commun tué dans le cadre de la chasse « scientifique » de 2003 à 2007 a coûté deux millions de couronnes islandaises aux contribuables islandais ; Le coût total sur quatre ans a été de 400 millions ISK (2,7 millions d’euros) ; Sur ce total, 180 millions ISK (1,2 millions €) ont été accordés en subventions aux baleiniers, soit 0,9 millions ISK (630.000 euros) par baleine morte.

Les rorquals communs sont listés comme espèce en danger sur la Liste Rouge élaborée par l’Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN) et le Livre Rouge estime également que la population mondiale a chuté de plus de 70% au cours des trois dernières générations (1927-2007).

Le Japon pourrait offrir le seul marché viable pour les exportations de viande de baleine islandaises, mais celui-ci est en déclin car saturé (selon l’ouvrage « Marketing Whale Meat – Study on Current and Possible Markets and Cost of Operations in Minke Whaling, » de Thorsteinn Siglaugsson). Actuellement, le Japon a encore en stock 3.000 tonnes de viande de baleine issues de chasses précédentes (statistiques officielles du Japon).

J'aurais absolument besoin d'un million de signatures de sorte que la pétition soit examinée par le parlement européen et de pouvoir ensuite agir auprès du gouvernement islandais.


Click on the yellow "PETITION" for signing

PETITION

N'oubliez pas de valider votre signature dans le mail de confirmation reçu / Don't forget to validate your sign. in the mail you will receive after signing

Merci pour les baleines

Commenter cet article